Frédéric de Grave

Diplômé de l’INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales), il a pu approfondir la langue et la culture de deux vastes espaces géographiques, la Russie et le Monde Arabe. Grâce à une formation de haut niveau dans le Service de renseignements des Pays-Bas, il a pu acquérir des connaissances solides du russe, qu’il a développées ensuite pendant des voyages à Moscou et à Leningrad où il a accompagné son oncle maternel, ancien champion du monde d’échecs, Max Euwe. C’est ainsi qu’il a côtoyé le cercle des joueurs d’échecs soviétiques d’une part et les milieux littéraires de l’autre, qui faisaient connaître dans l’intimité de leurs œuvres des auteurs mal vus du régime.

 

Une visite à la maison d’Ilya Répine, les Pénates, aux environs de Saint-Pétersbourg, lui a donné l’idée d’approfondir l’œuvre du grand peintre dont il avait admiré les tableaux à la Galerie Trétiakov de Moscou et au Musée Russe de Saint-Pétersbourg.

 

Après la peinture, c’est la musique qui prend le relais. Dans la foulée, il prépare un ouvrage sur la chanson soviétique de la période 1941-1945.

 

 

Répine et les Haleurs de la Volga, par Frédéric de Grave

 

Comment Répine, ce célèbre peintre russe qui chevaucha la deuxième moitié du XIXe siècle et le premier tiers du XXe, parvint-il à créer son premier chef-d’œuvre, les Haleurs de la Volga, qui le rendit célèbre dès le début des années 1870 aussi bien en Russie qu'au-delà de ses frontières ?

Fondée sur les mémoires et la correspondance du peintre, cette monographie au souffle romanesque retrace la jeunesse et les débuts de Répine à l'Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg jusqu'à son expédition sur la Volga où il immortalisera parmi « ses » haleurs l'inoubliable Kanine dont la stature imposante ne le quittera plus.

Après Les Haleurs qui occupent une place centrale dans son œuvre, d'autres tableaux entrent en scène dans les genres les plus variés, consacrant Répine comme un peintre éclectique hors pair.

Au fil des pages, le lecteur pénètre dans l'univers artistique et les débats qui animent Répine et ses contemporains. Il découvre aussi les relations étroites du peintre avec deux grandes personnalités, Stasov, le célèbre critique d'art qu il accompagna dans deux voyages à l'étranger et Tolstoï, devenu son ami, dont il fit plusieurs portraits et tableaux et qui lui rappelait étrangement la figure imposante de Kanine, son héros-haleur...

 

ISBN : 9782362523090

Pages : 104, dont 27 pages illustrées

Genre : Documentaire

Publication : janvier 2014. Editions Mélibée. Disponible en librairie et e-librairie.

Groupe Facebook autour du livre : Les énigmes de Répine et les Haleurs de la Volga : https://www.facebook.com/groups/Repine

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© salon russkaya literatura