Bernard Chambaz

Bernard Chambaz est un romancier, historien et poète français. Il est également passionnée de cyclisme, et effectue le Tour de France en 2003, sur le parcours de la Grande Boucle pour les cent ans de l'épreuve. En 2006, il s'attaque au Giro en Italie, puis au Tour d'Espagne en 2008.

 

Bernard Chambaz a obtenu de nombreux prix dont le Prix Goncourt du premier roman en 1993 pour L'Arbre de vies.

 

En 2015, il publie Vladimir Vladimirovitch (Flammarion), dans lequel il met en scène l'histoire d'un homonyme de Vladimir Poutine, qui incarne la soif de liberté du peuple russe et la lutte contre sa propre servitude.

 

 

Hourra l'Oural encore (Paulsen) - paru le 27 août 2020

 

Gogal prétendait que "pour savoir ce qu'est la Russie d'aujourd'hui, il faut absolument y voyager soi-même". Bien que le grand auteur russe fit exactement le contraire, Bernard Chambaz a suivi sa recommandation à la lettre.

 

L'hiver en train, l'été en car, Bernard Chambaz a parcouru l'Oural du Sud au Nord. Situé entre les capitales de l'ouest et l'immensité transibérienne, frontière entre l'Europe et l'Asie, ce territoire reste méconnu. Ce voyage doit à son amour de la Russie et de son peuple, mais aussi à la puissance des livres. Parmi eux, il y a le recueil largement oublié et assez décapant d'Aragon (Hourra l'Oural), l'ombre de Pasternak et du docteur Jivago, l'ombre plus noire de Chalamov et du goulag. L'Oural, c'est aussi la terre natale de Boris Eltsine, dont on suivra les traces. On vérifiera que les statues de Lénine n'ont pas toutes été déboulonnées, loin de là, et que si on a pu évoquer la fin de l'homme rouge, l'homo sovieticus tend à devenir pour les jeunes générations un objet, sinon un sujet de folklore.


Dans ce récit de voyage peu ordinaire, vous croiserez des météorites, suivrez une enquête sur la disparition étrange de géologues il y a cinquante ans, vous échapperez à un accident d'avion, vous verrez des camions rouler sur la Kama gelée, visiterez le camp de Perm-36 et les monastères de Verkhotourié, sillonerez Ekaterinbourg sur les traces des Romanov, découvrirez Tcheliabinsk et son formidable musée des tracteurs à défaut de la centrale nucléaire de Majak, le site archéologique exceptionnel d'Arkaïm qui date de l'âge du bronze, avant d'admirer sous un ciel gris et déjà froid la modernité de la capitale bachkire. Tout cela sans oublier les trois figures centrales : Aragon, Pasternak et Chalamov.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© salon russkaya literatura