Lesya Tyshkovska

 

         Lessya Tyshkovskaya est née à Kiev.

Etant encore écolière, elle rêvait d’être actrice et a appris l’art dramatique à l’école de drame et pantomime, et l’art lyrique et le piano à l’école musicale.

         Mais le destin en disposa autrement. Lessya Tyshkovskaya a senti l’amour de la poésie et est entrée à l’Université de T. Shevtchenko pour faire des études de langue et de littérature russe, qu’elle a brillamment conclues en soutenant la thèse "Mythologie dans la poésie de Marina Tsvétaïeva" et devenant docteur en philologie.

         En même temps elle réalise son rêve d'enfance en montant sur scène pour présenter ses propres compositions. Rapidement elle est devenue membre de la Guilde des Cinématographes d'Ukraine et a joué dans des films dont le plus connu est "Le roman provincial" d'A. Mouratov dans lequel elle tient le rôle principal. Comme une étrange prémonition, la dernière réplique de l'héroïne est : "Je pars à Paris" ; ce qui se produisit en 2007.

         A Kiev, Lessya Tyshkovskaya joua dans les pièces "Caligula" d'après Camus et "Le roi se meurt" d'après Ionesco au théâtre "Les portes d'Or". Au théâtre "La Constellation", elle mit en scène et joua le spectacle basé sur son livre : "Tao d'imperfection".

         Parmi les autres spectacles et performances crées et interprétés par Lessya Tyshkovskaya, les principaux sont : "La source du regard", "Le préambule du ciel", "La répétition de la vie", "Le temps des demi-tons" , "Le papillon sur le baobab" , «La rêverie sur Marina ».

         Dans ses one woman shows, elle se produit comme scénariste, metteur en scène, scénographe et actrice. Son "Théâtre d'un Auteur" est le mélange de la poésie et de la pantomime, de la chanson et de la danse, du jazz et du rock.

         Lessya Tyshkovskaya a donné des représentations à Moscou et Saint-Pétersbourg, Minsk, Cracovie, Tbilissi, Trèves et enfin Paris (en russe).

       Lessya Tyshkovskaya a publié six recueils de poésies : "Les rêves au bord de la vie", "Pour ceux qui restent ici", "La conquête de l'espace", "Vue sur l'Est", "Le temps des demi-tons" et "Le papillon sur le baobab". Elle a composé et enregistré trois albums de chansons (« Le monde invisible », « SтихоJazz », «Le long d’une rivière») où elle s'accompagne à la guitare et au piano. Sur l'une de ces chansons, elle a elle-même réalisé le clip.

        Lessya Tyshkovskaya est aussi l'auteur de nombreux récits et nouvelles. Elle est membre de l'Union des Ecrivains d'Ukraine et de quelques groupes poétiques à Moscou et à Paris.

 

   En France  elle a presenté ses propre performances et spectacles au Centre culturel Russe et au Centre culturel ukrainien, elle a participé au spectacle « La plus forte », donné des lectures sur soljenitsyne au Grand Palais, sur Tsvetaeva à la Mediathéque du kremlin Bicêtre et a creé le spectacle « La rêverie sur Marina ».

Elle travaille actuellement à l'écriture d'un premier roman qui lui a été inspiré par son nouveau lieu de résidence - la France - où elle continue à écrire, chanter et monter sur scène.

Un texte ! Vous pouvez le remplir avec du contenu, le déplacer, le copier ou le supprimer.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© salon russkaya literatura